Mot-clé - Soja

Fil des billets

18 mai 2019

La Ferme d’Akany Aina, cultures et petit élevage

en savoir plus : parrainer des enfants malgaches.

Le Centre Akany Aina continue d’intensifier ses activités agricoles avec notamment la plantation de nombreux arbres fruitiers, la culture du maïs, du soja, du manioc et des haricots.
Des goyaves pour les élèves de l'école Akany Aina d'Ambatolampy à Madagascar Goyaves, avocats, oranges, pommes et citrons constituent la plus grande part de la récolte de fruits. Ils sont tous distribués aux enfants, mis à part les citrons qu servent à l'assaisonnement des salades dans le cadre de la cantine.

Lire la suite...

20 décembre 2018

Madagascar : une meilleure protection des enfants

en savoir plus : parrainer des enfants malgaches.

Les élèves de la classe de CE1 à l'école malgache Akany Aina Les dates des examens du CEPE et du BEPC ayant été retardées l’an dernier, ce n’est qu’aujourd’hui que nous venons vous en donner les résultats. Le taux de réussite de nos élèves a été de 92% au CEPE (33 admis sur 36 élèves présentés) et de 45% au BEPC (18 admis sur 40 élèves présentés) : des performances meilleures que l'année précédente (75% pour le CEPE et 35% pour le BEPC).

Les grandes vacances des enfants d’Akany Aina n'ont pu débuter qu'après ces examens, début septembre 2018, et ont dû être écourtées pour que la reprise se fasse en octobre.

Cette rentrée s'est déroulée sans incident ; de nouveaux chargés de cours sont arrivés, d'autres nous ont quittés pour de nouvelles occupations. Le Centre compte actuellement 20 éducateurs, 3 femmes de ménage et cuisinières (cantine scolaire), 2 ouvriers permanents et 340 élèves (dont 10 internes : 6 filles et 4 garçons).

Lire la suite...

15 décembre 2017

Un premier trimestre bien rempli au Centre Akany Aina

en savoir plus sur le parrainage d'enfants malgaches

S’il y a une information à mettre en exergue, pour commencer, c’est sûrement celle-ci : le prix du kilo de riz a doublé depuis fin octobre ! Conséquence de la sécheresse de la dernière saison rizicole ? Ou conséquence d’une économie en déliquescence ? Quoi qu’il en soit, l’appauvrissement galopant de la grande majorité de la population malgache continue, hélas, d’être la règle …
Repas de midi pour les jeunes élèves de maternelle au centre Akany Aina à Madagascar Pour le moment, la cantine d’Akany Aina continue de fonctionner normalement et les enfants bénéficient tous d’un bon repas chaud à midi. Ce repas est vital pour eux, bien souvent le seul qu’ils prennent dans la journée. Mais pourrons-nous continuer à le leur offrir si les prix continuent à grimper ainsi ?...

Lire la suite...

28 juin 2013

Madagascar : Travaux champêtres pour les enfants d'Akany Aina

Fête de Noël pour les enfants pauvres du Centre Akany Aina à MadagascarNotre but essentiel est de donner aux enfants une formation la plus complète possible pour leur donner tous les moyens de construire leur avenir. Ceci nous a très vite amenés à les associer à la bonne marche de l’école, en leur confiant des tâches diverses adaptées leur âge et leur niveau pour parfaire leur apprentissage.
Vivant dans un monde plus rural qu’urbain, nos enfants doivent connaître le monde agricole et progresser dans ce domaine qui leur offrira toujours de bonnes opportunités pour leur vie future.

Lire la suite...

20 janvier 2010

Centre Akany Aina, retour de mission

Pour soutenir notre action, vous pouvez choisir de parrainer les enfants d'Akany Aïna.

Compte-rendu de mission à Madagascar

Une classe de l'école Akany Aina Lors de mon récent séjour à Madagascar, j’ai rendu deux visites à l’école Akany Aina. J’y ai toujours ressenti la même joie, la même sérénité.
La première fois, j’avais programmé un passage rapide car je pensais que, les enfants étant encore officiellement en vacances, l’école serait encore vide. Grande surprise, beaucoup d’enfants étaient présents ainsi que leurs enseignants.

Aimé et Hary m’ont expliqué que, vacances scolaires ou pas, la saison des pluies approchait et que les parents n’avaient pu différer les travaux des champs… Les enfants restaient livrés à eux-mêmes dans les rues...

Lire la suite...