Mot-clé - Formation

Fil des billets

14 avril 2010

Goma : volet maçonnerie de la formation en menuiserie

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Rapport d’activités Mars 2010

Apprentis menuisiers s'entraînant à la maçonnerie
La période de novembre à fin mars 2010 couvre les activités du quatrième trimestre de la durée de la formation professionnelle au centre APROJED/GOMA. C'est le trimestre qui correspond au stage pratique que les apprenants ont effectué en ville selon l'affectation que nous vous avons communiquée dans notre précédent rapport. D'une manière globale, cette période de stage est jugée très satisfaisante puisque tous les apprenants sauf un ont obtenu leur validation.

1. Stage pratique en atelier de menuiserie

1.1. Atelier ENAF/CBM

Les enfants affectés à cet atelier sont au nombre de 6 comme signalé dans le rapport précédent. Au début de ces 4 mois passés, le chef d’atelier a signalé d'emblée un taux anormal d'absences. La cause de ces absences a déjà vite trouvée, c’est la faim au ventre.
Les stagiaires passaient la journée à l’atelier sans rien manger et le soir, arrivés à la maison, ils ne mangeaient pas à leur faim. C'est pourquoi le lendemain, revenant à leurs anciennes pratiques d'enfants errants, ils se rendaient dans la rue pour trouver de quoi manger.
La solution a été trouvée : Un gobelet de bouillie et un beignet sont offerts à chaque stagiaire à 12 heures. Les stagiaires étaient très contents et ne s’absentaient plus. Ils travaillaient alors avec courage.

Lire la suite...

20 mars 2010

Cameroun : formation professionnelle de nos jeunes Pygmées

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Enfants Pygmées pensionnaires au Fondaf à Bipindi Au foyer, le premier trimestre se termine toujours dans la joie des festivités de Noël, réunissant parents, enfants, animateurs, invités du village et représentant du Conseil d'Administration. Puis les enfants repartent avec leur famille dans leur campement pour un temps de repos.
C’est l’opportunité pour eux de faire le point, et on constate que c’est souvent le moment où quelques enfants “décrochent” et ne réintègrent pas le foyer. Certains sont trop jeunes pour s’adapter à la vie d’internat, d’autres préfèrent la vie dans la forêt. Janvier constitue donc une “deuxième rentrée” et cette année c’est avec une grande satisfaction que nous avons vu revenir la quasi-totalité de nos élèves après le congé de Noël, preuve que le foyer fait maintenant partie de leur vie et qu’ils s’y sentent bien.

Lire la suite...

17 novembre 2009

Goma : Les jeunes démobilisés prêts à partir en stage

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Rapport d’activités octobre 2009

Apprenti menuisier s'entraînant à l'assemblage
La formation de nos jeunes apprenants menuisiers avance à grands pas et se profile doucement vers sa fin avec l’arrivée du stage pratique que les jeunes effectueront dans un atelier de la ville.
Au-delà de la professionnalisation qu’il apporte aux jeunes, l’intérêt de ce stage sera pour eux de découvrir l’outil machine. Jusqu’à aujourd’hui, ils n’ont travaillé qu’en atelier manuel avec des outils de base, je cite la scie, le rabot, la varlope, les tenailles, le vilebrequin, la lime, le bédane, le marteau, l’étau, le serre-joints, la presse etc., des outils que tous maîtrisent à présent. Dès leur arrivée sur le lieu de stage, nos apprenants seront confrontés à l’outil machine qu’ils sont appelés à maîtriser s’ils espèrent devenir des menuisiers accomplis. Ainsi ils seront capables de travailler aussi bien en atelier mécanisé qu’en échoppe artisanale.

Lire la suite...

28 juillet 2009

Goma : Formation en menuiserie des enfants soldats

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Rapport d’activités juillet 2009

Asumani s'exerçant au rabot
C’est hélas une réalité bien connue, les enfants soldats ont, d’une manière générale, beaucoup de mal à se réinsérer. Certains vivent toujours le traumatisme de la guerre. Ils sont craintifs et traînent un sentiment de culpabilité, en raison des actes qu'ils ont commis. D'autres essayent de s'en sortir en étant arrogants. Ce sont des enfants révoltés et comme ils ne s’adaptent pas à la vie sociale, ils gardent en tête l’idée de retourner dans la brousse, de reprendre d’une manière ou d’une autre les armes.

C’est pour éviter cela que l’APROJED a ouvert ses ateliers de formation. Car toutes les ONG s’accordent à le dire, une aide efficace aux enfants démobilisés passe obligatoirement par la réunification familiale et la reprise des activités scolaires ou d’apprentissage.
Dans notre formation en menuiserie, nous pouvons dire avec certitude que nos enfants soldats démobilisés ont pour principaux atouts le courage et la détermination qu’ils ont appris à l'armée. Mis aujourd’hui au service de leur formation, ce courage et cette détermination qu’ils ont en eux les aident à avancer la tête haute vers leur avenir.

Lire la suite...

14 mars 2009

RD du Congo : Remise des diplômes et nouvelle promotion à Goma

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Apprentis menuisiers, promotion 2009 - Goma

Comme nous vous l’annoncions précédemment, les enfants soldats démobilisés de la Promotion 2007 B sont arrivés au terme de leur formation. Elle s’est définitivement achevée par la cérémonie de la remise très officielle des diplômes d’Etat, prétexte à une grande fête organisée dans les locaux de l’APROJED. Apprentis, lauréats et élèves parents, professeurs et personnalités invitées, tous ont apprécié le repas offert pour la circonstance et l’ambiance joyeuse et festive du moment, bouffée d’oxygène en ces temps si difficiles pour la population du Nord Kivu.

Lire la suite...

25 octobre 2008

Goma : Réinsertion des enfants soldats, fin de la formation

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Rapport d’activités octobre 2008

1. Préambule

Formation en maçonnerie des enfants soldats démobilisés à Goma L’APROJED a terminé fin septembre le cycle de formation de futurs menuisiers ébénistes promotion 2007 par la délivrance du diplôme d’aptitude aux apprenants.
Compte tenu de la situation politique du nord-Kivu en général et de la ville de Goma en particulier, la cérémonie de remise n’a pu être organisée comme prévu mais les lauréats ont cependant tous réceptionné leur diplôme.

2. Activités du programme en cours et niveau atteint par les enfants

2.1. Alphabétisation

Les enfants néo-alphabétisés ont continué à bénéficier de leur formation en lecture et écriture jusqu’au terme du programme de formation, à la fin du mois de septembre. Le bilan de cette alphabétisation est très positif pour les jeunes qui sont à présent capables d’écrire et de lire les termes essentiels et de se repérer convenablement dans les mesures, chose indispensable pour exercer leur métier.

Lire la suite...

11 août 2008

Rwanda : Aide aux enfants des rues, rapport d'activité

en savoir plus sur la retour en famille de l'enfant des rues

Ce sont fréquemment de très jeunes enfants qui se retrouvent dans la rue
Enfants identifiés
Le Point d’Ecoute procède régulièrement à l’identification des enfants de la rue dans Gisenyi et ses alentours.
Mis à part au centre ville et au marché de Nyakabungo, les enfants de la rue sont aussi identifiés à la Boucherie de Cyanika, au Centre de Mahoko et au marché de Nyaruhonga.
D’emblée, nous nous réjouissons de constater qu’il y a diminution de l’effectif des enfants de la rue. De plus, leur présence varie selon les saisons. Au moment de la récolte, il y a beaucoup moins d’enfants dans la rue qu’à la saison de culture. Ceci est une indication pour confirmer que c’est trop souvent la faim qui pousse les enfants dans la rue. Présentement, on dénombre environ 75 enfants dans la ville de Gisenyi et le marché de Nyakabungo, et 28 au centre de Mahoko.
On ne peut pas dire avec exactitude le nombre d’enfants se trouvant à Cyanika car on retrouve souvent ces mêmes enfants au centre ville et à Nyakabungo.

Lire la suite...

28 juin 2008

Goma : Les enfants démobilisés en stage de formation

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Rapport d’activités mai 2008

Enfant soldat démobilisé en formation de menuiserie à Goma

1. Préambule

Jusqu’au 16 avril 2008, l’APROJED a réalisé 6 mois de formation de futurs menuisiers ébénistes en formation débouchant sur un diplôme d’aptitude après validation d’un stage pratique. Ce rapport couronne et marque successivement les 6 mois de formation et le début du stage professionnel de trois mois qui a débuté le lundi 21 avril 2008.

2. Activités du programme en cours et niveau atteint par les enfants

2.1. Alphabétisation

Comme signalé dans notre précédent rapport, les enfants néo-alphabétisés ont continué à bénéficier de leur formation en lecture et écriture. Cet exercice va se poursuivre tout au long de leur stage professionnel. Les chefs d’ateliers des maisons de stage sont déjà avertis pour ce point psychologique et andragogique.

Lire la suite...

8 janvier 2008

RD du Congo : Atelier de formation en menuiserie pour la réinsertion des enfants soldats à Goma - Rapport d'activité

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

1. Préambule

Enfant soldat démobilisé en formation de menuiserie à Goma Pourquoi alphabétisation et remise à niveau au cours de la formation
  • Sans savoir lire, écrire et calculer, il est difficile d’adhérer aux associations de développement social.
  • Quand on est analphabète, il n’y a pas moyen de prétendre à un emploi.
  • La lecture des journaux échappe aux analphabètes ; il est grand temps de suivre l’évolution des choses.
  • Un analphabète est négligé par la société.

Lire la suite...

15 novembre 2007

Rwanda : Aide aux enfants des rues, rapport d'activité

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

Enfants identifiés
De jeunes enfants passent la frontière à Goma

Le Point d’Ecoute procède régulièrement à l’identification des enfants vivant dans la rue et, présentement, nous continuons à constater la diminution progressive de l’effectif des enfants des rues à Gisenyi. Cependant, outre le problème des jeunes adultes sans attaches déjà signalé, nous sommes aujourd’hui confrontés à un nouveau phénomène. En effet, il y a lieu de signaler un nombre assez important d’enfants qui traversent chaque matin la frontière vers Goma en RD du Congo et rentrent le soir après y avoir passé la journée.

Lire la suite...

13 août 2007

Parrainer la réinsertion des enfants soldats à Goma

SOS Enfants démarre aujourd'hui un programme de
parrainage collectif d'enfants soldats au Congo.

Parrainer la formation professionnelle des enfants soldats démobilisés

L'APROJED, partenaire local de SOS Enfants, a pour mission de favoriser la réinsertion des enfants soldats après leur démobilisation.

Aux plus vulnérables d'entre eux, elle propose une formation professionnelle dans le cadre de ses ateliers spécialisés.

Cette formation permet aux jeunes, en un temps très court, d'acquérir les capacités d'exercer un métier solide et de subvenir à leurs besoins sans risquer d'être enrôlés à nouveau pour retourner au combat.

Lire la suite...

15 septembre 2006

Haïti : Ecole Saint Aphonse, bidonville de Cité Soleil - Rapport 1er trimestre 2006/2007

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Situation générale en Haïti
Le 9 août 2006, lors d’une visite du Président Préval au village Solidarité, un bidonville très proche de la Cité Soleil, il se dit prêt à procéder à un désarmement pacifique ou par la force. Cette déclaration a été l’objet de maints commentaires de la part de la population. Pour certains, le Président devrait continuer sa démarche de pacification par le dialogue, pour d’autres, il serait normal d’attaquer les bandits sans hésiter.

L'école St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti En tout cas, cette fermeté de monsieur Préval a déjà modifié l’attitude des bandits. Désormais, on peut observer une diminution des actes de banditisme à Cité Soleil et à travers toute la capitale. Mieux encore, les bandits de la Cité Soleil ont autoproclamé le 22 août dernier leur désarmement pacifique. Malheureusement, cela n’a pas été fait à cette date, à cause d’attaque le matin même par les forces de la Minustha. Ils souhaitent organiser une cérémonie patriotique pour une autre occasion. Bien entendu, il semble que cette décision n’a pas encore la bénédiction de tous les « chefs du milieu ». Toutefois, on y voit une meilleure compréhension des raisons de l’insécurité de la ville par les autorités. Il suffira au gouvernement Préval/Alexis d’appliquer intelligence et détermination pour résoudre le problème.

Lire la suite...

page 2 de 2 -