Rwanda : Rentrée scolaire des orphelins du Sida

en savoir plus sur le parrainage d'orphelins du Sida au Rwanda

Une rentrée marquée par un événement important !
Jeunes orphelins du Rwanda La première génération de collégiens vient en effet de terminer le cursus des études secondaires et a passé en décembre l’équivalent du baccalauréat français. En janvier au Point d’Ecoute, on ne parlait plus que d’une chose : les incroyables résultats des premiers jeunes du Point d’Ecoute qui ont passé l’équivalent du baccalauréat français.

Ils étaient 17 candidats, avec parmi eux 10 anciens enfants des rues et 7 orphelins du Sida. Tous ont obtenu leur diplôme, sans exception. Quel chemin parcouru par ces jeunes et quelle revanche prise sur la vie !
Ces lauréats sont un modèle pour les plus jeunes, les animateurs n’ont pas manqué de les citer en exemple Des rencontres ont été organisées avec les nouveaux bacheliers qui se sont volontiers prêtés aux multiples questions et à la curiosité des enfants.
Leurs témoignages ont permis de faire passer des messages constructifs aux enfants scolarisés. Ils ont également su donner des conseils avisés aux aînés chefs de ménages en ce qui concerne la scolarisation de des petits frères et sœurs ainsi que de nombreuses indications sages et utiles concernant le changement de comportement pour une vie meilleure et plus stable.Une classe d'une école primaire de Gisenyi au Rwanda Inutile de préciser que, emportés par l’enthousiasme, tous les enfants ont promis de redoubler d’efforts en classe pour suivre l’exemple de leurs aînés et préparer la réussite de leur vie future !

Nous estimons qu’il est important de maintenir et même de multiplier ces rencontres, tant individuelles que collectives. Elles sont pour la plupart des fratries le seul réel contact avec le monde extérieur. On note en effet que la vulnérabilité psychoaffective de ces enfants entraîne immanquablement un manque de confiance et une baisse de l’estime de soi dont découlent une perte des liens sociaux, un isolement progressif et une grande marginalisation des fratries.

Mais leur vulnérabilité prend également d’autres formes sur lesquelles il faut se montrer très vigilant.
  • la vulnérabilité sociale qui se traduit par la fragilité des mécanismes de tutorat, l’accentuation de la mobilité des orphelins, la dislocation de la cellule familiale, la séparation des fratries entraînant ainsi la manque de stabilité scolaire.
  • La vulnérabilité économique allant jusqu’à la paupérisation des familles, le travail précoce et le développement des situations de survie des fratries
  • La vulnérabilité juridique avec violation des droits successoraux et la violation des droits de l’enfant.

Aloys Kaberuka
Coordonnateur du Point d'Ecoute

Pour soutenir notre action, vous pouvez parrainer un orphelin du sida au Rwanda.

Commentaires

1. Le 28 avril 2015, 19:02 par Hans et Nadia

Bonjour à toute l'équipe,

Voilà de bien belles nouvelles en provenance du Point d'Ecoute. Notre filleul participe à ce programme et nous sommes plein de bonheur de pouvoir admirer ces résultats scolaires. L'éducation est la clé de l'avenir pour toutes les jeunesses du monde.
Félicitations à tous les lauréats

Hans et Nadia