Mot-clé - Réinsertion

Fil des billets

20 novembre 2019

Goma : tous les apprentis menuisiers ont obtenu leur diplôme!

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Il y a deux ans, le centre Aprojed accueillait 33 jeunes garçons qui avaient perdu tout espoir. Aujourd’hui, tous, ils sont arrivés à la fin de leur formation et ont obtenu un diplôme qui leur ouvre les portes d’un avenir meilleur.
Enfants soldats démobilisés à Goma. L’examen s’est déroulé sur trois jours face à un jury composé de trois représentants du Gouvernement Provincial du Nord Kivu.
Le premier jour, les apprentis ont passé une épreuve orale en Swahili et Français. Ils devaient répondre à des questions. Le jury s’assurait ainsi que les bases techniques du métier de menuisier sont bien acquises.
Le jeune Nelson a impressionné les membres du jury par son assurance et ses connaissances.

Lire la suite...

25 septembre 2019

Goma : un été studieux pour des projets qui avancent

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Ainsi que nous vous le disions avant l’été, tous nos apprentis ont en ligne de mire leur passage devant le jury qui déterminera s’ils sont aptes ou non à recevoir leur diplôme professionnel de Menuisier.
Cette promotion a un bon niveau et l’ensemble des 33 jeunes ont bien évolué ensemble. Le groupe est assez homogène au niveau des compétences acquises et est très soudé. De grandes amitiés se sont créées au fil des mois.
Apprentis menuisiers à Goma en RDC, promotion 2017 Au mois de juillet, ils ont participé activement à une action d’envergure. APROJED et les scouts a organisé avec les scouts du quartier la plantation de 150 arbres sur un axe important de la ville de Goma.

Nos apprentis étaient fiers de cette journée. Au fil des mois passés avec les animateurs d’APROJED, ils ont compris qu’ils avaient un rôle important à jouer au sein de leur société.

Lire la suite...

10 septembre 2019

Des enfants arrachés à leurs familles pour en faire des petits voleurs à Kinshasa !

en savoir plus sur ce centre pour enfants des rues à Kinshasa

Enfants victimes de trafic d'enfants à Kinshasa, RD Congo Ndako Ya Biso a réalisé du 27 août au 2 septembre 2019 une mission de rapatriement de sept enfants enlevés à leurs familles à Tshikapa, à 1200 km de Kinshasa, pour en faire des petits voleurs dans la capitale. Ce sont des enfants dont l’intervalle d’âge varie entre 10 et 16 ans. L'analyses de leurs témoignages permet de distinguer deux catégories parmi ces enfants victimes de trafic : ceux qui vivaient déjà dans la rue à Tshikapa, qui sont tombés facilement dans les pièges des bourreaux qui les ont kidnappés, leur faisant croire que, une fois à Kinshasa, ils vivraient dans des meilleures conditions. Et ceux qui étaient en famille, qui ont été enlevés après avoir été drogués à la suite d’une piqûre.

Lire la suite...

15 juin 2019

Goma : dernière ligne droite pour nos apprentis

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Apprenti menuisier s'exerçant à la fabrication d'un bureau à Goma en RDCNos 33 apprentis menuisiers sont toujours fidèles et réguliers au centre Aprojed. C’est certainement l’une des meilleures promotions que nous avons encadrée. Dans ce groupe très soudé, le niveau est assez équilibré entre tous et chacun a su trouver sa place  !

Nous entamons à présent la dernière ligne droite avant qu’ils ne passent devant le jury qui leur décernera (ou pas !) leur diplôme. Il reste 6 mois de travail intensif. L’heure est aujourd’hui à la réalisation de tables et de bureaux.

Lire la suite...

16 août 2018

Goma, RD Congo : pas de vacances pour nos apprentis

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Repas de midi des enfants soldats en apprentissage de menuiserie à Goma Traditionnellement, le centre d’apprentissage ferme ses portes durant deux semaines en août mais, cette année, nos apprentis n’ont pas voulu interrompre leur formation.
Ce groupe est tout à fait exceptionnel : aucun abandon, aucune absence non justifiée. Pourtant, les premiers mois sont souvent plus difficiles, il faut trouver le bon rythme de travail, faire accepter la discipline à ces garçons et observer le règlement.

L’équipe Aprojed pense que la cantine mise en place quotidiennement y est pour beaucoup  …

Lire la suite...

5 mai 2018

Goma : premier bilan de notre nouvelle promotion d’apprentis

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Atelier de formation en menuiserie pour les enfants soldats démobilisés à Goma, RD Congo La promotion qui a débuté avec 33 apprentis est toujours au grand complet  ! Aucun abandon, aucun regret de la part de ces jeunes. Certains viennent d’assez loin chaque jour, ils parcourent plusieurs kilomètres à pied, n’ayant pas les moyens de payer des transports.

Savoir qu’ils trouveront un repas sur place à midi les aide. Et les liens forts qui se sont déjà créés entre tous ces jeunes les soutiennent dans leurs efforts. Ils apprécient de se retrouver, l’ambiance est excellente au sein de l’atelier et les règles de ponctualité et d’hygiène sont totalement respectées.

Une première évaluation a été faite sur les cours et les travaux pratiques. 24 d’entre eux ont eu des notes qui dépassent 50%. Ils se stimulent et les animateurs constatent une saine émulation entre eux.
A cette étape, le meilleur d’entre eux est Mirimo John. Il veut garder cette 1ère place mais la compétition est sévère et beaucoup veulent la lui disputer. Tout le monde s’applique à faire de son mieux !

Lire la suite...

15 mars 2018

Rapport annuel des activités 2017

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

L’année 2017 a été une année difficile pour la RDC, la crise économique s’aggravant parallèlement à une crise politique liée à la fin prévue du dernier mandat du président Kabila en décembre 2016. Cette situation a paralysé l’investissement économique et renforcé encore les difficultés de survie de la population. Les violences politiques ont été moins importantes qu’on ne le craignait et les mesures de précaution prises avec le Reejer et l’Unicef ont permis de protéger les 25 000 enfants de la rue de Kinshasa pendant les moments difficiles.
Les enfants des rues du Centre Ndako Ya Biso revendiquent les droits des enfants à Kinshasa En 2017, notre organisation est venue en aide à plus de mille enfants de la rue et leurs familles, sans compter les 276 grands ados et jeunes adultes accueillis et écoutés au cours de l’année dans le centre qui leur est réservé.

Lire la suite...

26 octobre 2017

Réinsertion des enfants des rues au Rwanda

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant vulnérable au Rwanda

Les familles et le Point d’Ecoute main dans la main
Enfants vulnérables et enfants des rues de Gisenyi au RwandaLa problématique des enfants des rues à Gisenyi a beaucoup évolué ces dernières années. Agissant de concert, les autorités administratives et les acteurs de la société civile ont mis en place des plans d’action pour tenter de résoudre ce problème. Avec l’aide de la police, tout est mis en œuvre aujourd’hui pour qu’il n’y ait plus d’enfants qui passent la nuit dans la rue.

Mais la cause qui conduit un enfant dans la rue reste toujours la même, douloureusement présente : la misère au sein de sa famille et le besoin de recherche de nourriture. Ce phénomène est encore plus marqué quand la maman est seule pour élever ses enfants.

Lire la suite...

9 octobre 2017

Kinshasa : deux millième enfant réintégré dans sa famille

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

Christel, 2000ème enfant des rues réinsérée en famille par le Centre Ndako Ya Biso à Kinshasa Ce 9 octobre 2017, pour la 2000ème fois, notre centre d'accueil pour enfants de la rue Ndako Ya Biso a pu réintégrer un enfant dans sa famille. Le bourgmestre de notre commune de Makala a tenu à nous accompagner et à témoigner devant la télévision locale de l’importance de notre travail.

2000 enfants réintégrés en 13 années, avec un taux moyen de rechute de 10% seulement, ça peut paraître une goutte d'eau dans la mer, mais c’est une joie et une vraie espérance pour tous ces jeunes qui ont retrouvé leur place dans le groupe familial, leur dignité et un avenir professionnel.

Il s'agissait cette fois-ci de Christel Vividila, âgée de 13 ans, aînée de 4 enfants. Ses parents se sont séparés lorsqu'elle avait cinq ans, chacun s'est remarié avec un nouveau partenaire. Christel est d'abord restée chez son papa, puis elle est partie vivre quelques années chez sa tante paternelle avant de revenir chez le papa. Scolarisée en école primaire, elle n'était pas très bien suivie par sa famille et ne manifestait pas grand goût pour les études. Entraînée par une amie, elle s'est mise à fréquenter une bande de jeunes de la rue, à prendre de mauvaises habitudes et à s'initier au vol …

Lire la suite...

20 septembre 2017

A Goma, une promotion se prépare pour l’examen final, la suivante est déjà prête à prendre le relais.

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Les jours pour la Promotion 2015 sont maintenant comptés. Tout le monde prépare l’examen final en attendant de passer devant le jury qui leur décernera leur diplôme. La formation des promotions précédentes se faisait sur une seule année. En 2015, Aprojed avait proposé de les faire durer sur deux années. Ce choix est le bon.
Famille d'enfants soldats réunifiés à Goma, En effet, cette année supplémentaire permet un travail en profondeur avec les jeunes et leur famille. Au-delà de la formation, il ne faut pas oublier qu’ils ont

Lire la suite...

15 septembre 2017

RD Congo : nos enfants des rues bacheliers !

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

Des enfants des rues lauréats du baccalauréat au Congo

Il y a peu de temps encore, ils étaient dans la rue.
Aujourd’hui, ils sont diplômés d’état !!

En juillet 2017, 13 jeunes de la rue que nous avons réunifiés dans leur famille ont présenté et réussi leur diplôme d’état après six années d’école secondaire. Ces jeunes, qui étaient condamnés à vivre dans la rue comme des exclus et des marginaux, ont pu retrouver leur fierté et leur dignité et révéler tous leurs talents.

Ils sont pour tous les enfants encore dans la rue une espérance et un modèle. Témoignages vivants que tout est possible, ils permettront à d’autres jeunes de suivre le même chemin et de se forger grâce à leur volonté un avenir digne de ce nom, pour eux-mêmes et pour leur famille.

Lire la suite...

16 mai 2017

Goma : bientôt la fin de la Promotion !

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Nos apprentis ont fait ces dernières semaines des progrès considérables !
Ils manient les outils avec beaucoup d’assurance, on les sent très à l’aise dans les exercices pratiques.

Cela fera bientôt deux ans que nous sommes ensemble. L’équipe pédagogique se félicite d’avoir décidé d’allonger la durée de formation et d’avoir intégré le stage pratique au sein de l’atelier Aprojed.
Travail des apprentis menuisiers à Goma Auparavant, les jeunes réalisaient ce stage dans des ateliers de la ville. Mais les apprentis n’étaient pas toujours très bien encadrés et il arrivait que certains perdent un peu de temps.

Lire la suite...

12 avril 2017

Goma : la promotion de menuisiers 2015suit son cours

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Nos apprentis ont fait ces dernières semaines des progrès considérables ! Ils manient les outils avec beaucoup d’assurance, on les sent très à l’aise dans les exercices pratiques.
Travail des apprentis menuisiers à l'atelier APROJED de Goma, RD Congo
Cela fera bientôt deux ans que nous sommes ensemble. L’équipe pédagogique se félicite d’avoir décidé d’allonger la durée de formation et d’avoir intégré le stage pratique au sein de l’atelier Aprojed. Auparavant, les jeunes réalisaient ce stage dans des ateliers de la ville. Mais les apprentis n’étaient pas toujours très bien encadrés et il arrivait que certains perdent un peu de temps.

Là le groupe est resté très soudé. Des liens se sont renforcés au cours de ces dix huit mois passés ensemble. Deux de nos apprentis sont devenus orphelins au cours de l’année 2016 après le décès brutal de leur maman, tous ont partagé leur peine et les ont entourés.

Lire la suite...

3 octobre 2016

Scolarisation des enfants soldats démobilisés

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Nous vous parlons toujours de nos apprentis, de leurs progrès au sein de leur formation. C’est vrai que c’est le cœur du programme que nous développons. Mais à la marge, il y a une autre action : la scolarisation des jeunes démobilisés.
Enfants soldats démobilisés à Goma
Nos moyens ne nous permettent pas d’étendre cette action mais quelques jeunes en profitent déjà. Ces heureux bénéficiaires sont tous passés par la formation professionnelle à l’atelier d’Aprojed. C’est à l’issue de cette période que certains ont manifesté la volonté de reprendre le chemin de l’école.
L’équipe d’encadrement avait ressenti que ce besoin allait au-delà du simple fait d’aller à l’école et permettrait permettrait au jeune de retrouver plus facilement une place au sein de la société.

Lire la suite...

15 septembre 2016

C’est aussi la rentrée pour les apprentis menuisiers de Goma

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Septembre marque le temps de la rentrée pour les apprentis du centre de formation qui ont bénéficié eux aussi de deux semaines de vacances.
Apprentissage de la menuiserie à Goma, RD Congo A l’occasion de cette rentrée, ils ont eu la surprise de se voir remettre des salopettes toutes neuves ! Et pour bien démarrer le trimestre, ils ont commencé par nettoyer le terrain où ils travaillent.

Lire la suite...

31 août 2016

Microcrédits pour les mamans, quelles perspectives ?

en savoir plus sur ce centre pour enfants des rues à Kinshasa

Chaque année, Ndako Ya Biso arrive à réunifier près de 200 enfants de la rue auprès d’un membre de sa famille. Pour stabiliser la réunification et éviter la rechute de l’enfant dans la rue, différents outils sont utilisés et spécialement les six suivants : la scolarisation de l’enfant, la formation professionnelle du jeune âgé de plus de 15 ans, le microcrédit accordé à la maman responsable de l’enfant, la garantie locative apportée à la famille afin de l’aider à trouver un meilleur logement, la gestion des conflits familiaux et les rencontres d’échange entre parents.
Enfant des rues de Kinshasa réunifié dans sa famille

Visite de deux éducateurs dans la famille d’un enfant des rues réunifié

Les enfants qui vivent au Centre on fêté Noël et Nouvel An eux aussi. Ils ont revêtu ces jours-là les habits neufs que nous avons pu leur donner grâce à vos cadeaux et vos dons pour ces fêtes de fin d’année.

Près de 300 crédits sont octroyés chaque année aux mamans des enfants : un premier crédit de 40$ est accordé après (et si possible même avant) la réunification de l’enfant dans la famille en vue de favoriser le démarrage ou la reprise de l’activité génératrice de revenus de la maman. Si elle gère bien son activité et rembourse bien son premier crédit, elle peut recevoir un 2ème crédit d’un montant plus élevé, de 60$ à 100$.

L’accent est surtout placé sur le travail de la maman : bonne identification de la marchandise et du lieu de vente, formation à la gestion des stocks et des finances, suivi régulier de cette gestion. Une journée de formation est donnée aux mamans avant qu’elles ne reçoivent le crédit.

Lire la suite...

6 juillet 2016

Et si nous faisions en sorte qu’il n’y ait plus d’enfants des rues à Gisenyi ?

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

Les jeux des enfants des rues au Rwanda Faire en sorte qu’il n’y ait plus d’enfants qui vivent dans la rue : c’est la mission que se sont donnée le Point d’Ecoute et SOS Enfants. Mais le chemin est long et semé d’embuches.

Depuis toutes ces années, bon nombre d’enfants ont retrouvé leur famille. Le Point d’Ecoute poursuit son accompagnement pour s’assurer que l’enfant va bien et que ses relations avec les siens sont bonnes. Mais les conditions de vie restent difficiles. La faim qui avait poussé l’enfant à partir dans la rue est trop souvent l’élément qui met en péril la stabilisation de la famille. Les mamans seules qui élèvent leurs enfants sont souvent dépassées et quand la maladie survient, c’est tout le fragile équilibre qui s’effondre.

Aujourd’hui, on assiste à une recrudescence du nombre d’enfants quittant leur famille. Les principales causes peuvent être le décès d’un des parents, voire des deux, ou encore l’incapacité des parents à trouver un travail régulier. Les mauvaises conditions de vie ne font alors que s’aggraver.

Lire la suite...

15 octobre 2015

Le parcours de réinsertion d’un enfant soldat

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Enfant soldat démobilisé de Goma montrant son attestation de démobilisation Pour les enfants soldats, la sortie des groupes armés peut prendre plusieurs formes. Elle elle peut être générale et êintervenir à l’issue de médiations menées avec un groupe ; elle peut aussi être individuelle, l’enfant s’échappe et rejoint un Centre de Transit et d’Orientation (CTO). Dans les deux cas, l’enfant remet les armes et se voit remettre une Attestation de Sortie des Forces ou Groupes armés.

Ensuite, évidemment, le parcours est un chemin individuel sur lequel chacun avance à un rythme qui lui est propre  : il y a tant de facteurs personnels ! Mais l’accueil dans le CTO permet de faire une analyse individuelle des capacités de l’enfant à retourner dans la vie civile.

Lire la suite...

6 octobre 2015

Des enfants de la rue diplômés d’Etat !

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

Des enfants des rues qui ont réussi leur baccalauréat à Kinshasa En juillet dernier, 11 enfants suivis par NYB depuis plusieurs années ont terminé leurs études secondaires et réussi l’examen national sanctionné par un diplôme d’état équivalent au baccalauréat.
Ce diplôme suffit en général à leur procurer un emploi stable. Car, dans la mesure du possible, nous encourageons les jeunes à choisir une section qui leur permet de trouver rapidement du travail, soit une section pédagogique qui ouvre la voie de l’enseignement à l’école primaire, soit une section technique.
Nous sommes fiers et heureux de vous livrer ici leurs témoignages.

Lire la suite...

11 mars 2015

La nouvelle année 2015 des enfants du Centre Ndako Ya Biso

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

Les débuts d’année créent à chaque fois beaucoup d’espoir chez les enfants comme chez les adultes. Chacun prend des résolutions pour rendre meilleure l’année à venir. 2015 n’a pas échappé à la tradition : les derniers jours de 2014 du Centre Ndako Ya Biso ont été consacrés à préparer la fête de la nouvelle année et la rencontre des enfants avec leur famille à l’occasion du 1er janvier.
Repas de fête de Nouvel An pour les enfants des rues du Centre Ndako Ya Biso à Kinshasa Le 31 décembre, une grande fête réunissait toute la famille Ndako Ya Biso, éducateurs, enfants, garçons et filles, pour célébrer la nouvelle année. A midi, nous étions tous invités à partager un moment de joie, de rires et d’amitié autour d’un bon repas arrosé de bouteilles de coca. La fête s’est prolongée par des danses et des chants, ponctués de souhaits de bonne année 2015. Tout le monde était content et heureux, chacun a pu oublier un peu ses soucis…

Lire la suite...

- page 1 de 5