Mot-clé - Misère

Fil des billets

1 octobre 2019

Haïti : Le groupe scolaire Saint-Alphonse se distingue dans un environnement chaotique

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant haïtien

A l’occasion de la rentrée scolaire, nous nous réjouissions de partager avec vous notre joie d’avoir reçu les excellents résultats obtenus par nos élèves aux examens officiels du collège et du lycée.

Mais en cette date de début octobre . la rentrée n’a toujours pas eu lieu et c’est difficile aujourd’hui de pronostiquer une date.
Le pays se déchire, les manifestations se succèdent, l’inflation ne fait que croitre.
Manifestation de la misère dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

27 juin 2019

Haïti aujourd’hui : la course vers l’abime

se renseigner sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Tout vire au rouge en Haïti. L’évidence saute aux yeux de tous mais on dirait que tout le monde l’accepte.

Les actes d’assassinat n’étonnent plus. On en compte tellement chaque jour ! Les policiers sont les premières cibles. Cependant, personne n’est exempt. Les gangs font la loi partout. Ils n’ont rien à craindre. Ils sont conscients qu’ils sont de fait le vrai pouvoir. Ils peuvent agir parfois pour leur compte ou pour quiconque les mandate.

Le constat est terrible. Fin avril, le dollar américain se changeait contre 85 gourdes haïtiennes ; fin mai, il est passé à 93 gourdes. Le taux d’inflation est à plus de 17,5% !

Devant plusieurs entreprises et maisons de résidence il est écrit : à vendre. Ce que l’on appelle traditionnellement le panier de la ménagère peine à se remplir. Pauvreté et misère se généralisent.
Famille vivant dans la misère dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

27 mars 2019

Haïti s’enfonce dans la misère …

se renseigner sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Le mois dernier, nous vous disions que la situation se dégradait dans tout le pays. Aujourd’hui, nous sommes proches du chaos.

Nous le ressentons fortement au sein de toutes les écoles du groupe scolaire St Alphonse, que ce soit dans le bidonville de Cité Soleil, dans le quartier Fourgy ou à l’école Le Sel où nous scolarisons des enfants placés en domesticité.
Depuis le 7 février, de violentes émeutes secouent à nouveau le pays, suite à une importante augmentation du prix des denrées alimentaires de base. La population réclame à cor et à cri de quoi manger, l’économie est paralysée, les écoles fermées…

L’histoire de Madeleine n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, triste reflet de la dramatique réalité dans laquelle évoluent aujourd’hui les familles.
La misère s'intensifie dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

18 janvier 2019

Haïti, une situation économique et sociale qui ne cesse de se dégrader.

Comment aider les enfants d'Haïti

Au niveau du pays, la situation ne cese de se dégrader. Mais à Saint-Alphonse, tout est mis en œuvre pour renforcer le soutien à nos élèves. Nous voulons croire et mettre en pratique la célèbre citation de Nelson Mandela : L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde.
Peut-on aspirer à des jours meilleurs dans ce pauvre pays qu’est Haïti ?
Beaucoup sont pessimistes. Il faut les comprendre. Car l’évidence est une descente dans l’abîme, année après année. Les indicateurs macroéconomiques montrent bien cette triste réalité.
D’autres veulent se montrer optimistes, ils disent avoir appris ce proverbe dès leur enfance:« Toutan tet poko koupe, espere met chapo ». Tant que la tête n’est pas coupée, on peut espérer mettre un chapeau. Dit autrement, il y a toujours de l’espoir pour ceux qui luttent.
C’est avec ces derniers que nous travaillons pour continuer de transmettre l’espoir d’un avenir meilleur.
Elèves en classe au collège St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

29 avril 2013

Cantine scolaire à Haïti

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Dans nos deux écoles de Cité Soleil et de La Plaine Fourgy, la cantine fonctionne de façon tout à fait régulière. A Cité Soleil, les enfants prennent à nouveau leur repas dans le grand réfectoire. Mais cet espace nécessite malgré tout des rénovations qui n’ont pas encore pu être faites depuis le séisme, la priorité étant donnée avant tout aux salles de classe pour des raisons évidentes.
Cantine scolaire de l'école St Alphonse de Fourgy à Haïti Les élèves de l’annexe de Fourgy continuent pour le moment à prendre leur repas dans les salles de classe. Mais c’est une situation qui ne durera plus très longtemps. En effet, nous avons entrepris au mois de janvier la construction d’un nouveau réfectoire ainsi que d’une cuisine attenante pour faciliter et améliorer enfin le service de cantine.

Lire la suite...

30 juin 2012

Année scolaire 2011/2012, petit bilan pour nos écoles d'Haïti

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Elève de l'école St Alphonse de Fourgy en Haïti
Situation générale en Haïti
La situation en Haïti continue d’être une histoire continue de politique irréfléchie, apatride et suicidaire dont les résultats ne cessent de générer la pauvreté, la dépendance et la honte. Après le séisme du 12 janvier 2010, le pays semble se trouver désormais dans une situation de non retour. La dignité de chaque haïtien s’enfonce. La désillusion règne partout. Une issue favorable devient encore plus problématique.
Sur le plan économique
Déjà très faible avant le séisme du 12 janvier 2012, l’économie haïtienne devient vraiment très précaire. Port-au-Prince a été le poumon de l’économie du pays grâce à des industries manufacturières presque totalement disparues aujourd’hui. Les quelques industries qui fonctionnent actuellement ne recrutent qu’un nombre très limité d’ouvriers.
Malgré la quasi-destruction de la capitale par le séisme, les habitants des zones rurales y viennent encore massivement à la recherche d’une vie meilleure. Les plantations sont donc de plus en plus abandonnées et la dépendance alimentaire de la population s’aggrave de jour en jour. Selon une étude publiée par le Groupe Croissance, sur les 131 milliards de gourdes de dépôts dans le système bancaire haïtien, 117 milliards se concentrent à Port-au-Prince. Lire la suite...

26 mars 2010

Haïti : 2 mois après le séisme, un bilan amer

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Maison de Cité Soleil en Haïti détruite par le séisme Le séisme meurtrier et dévastateur du 12 janvier dernier a tué bien des espoirs. Etant déjà très loin d’être satisfaisante, la vie des habitants de Port-au-Prince et même de ceux de la province, est devenue à la fois triste et douloureuse, puisque près de 300.000 personnes sont mortes. Des milliers de gens sont ajoutées au nombre des handicapés. Toutes les catégories sociales ont subi de grosses pertes matérielles dont le prolétariat auquel font également partie les enseignants.

Condition déshumanisante et révoltante, car des milliers de personnes se voient obligées de se regrouper dans des camps, à la merci des ONG. Certaines gens pouvaient rester dans leur propriété, même si leur maison avait été détruite. Les habitants qui vivent dans les plaines à Port-au-Prince disposent généralement de plus d’espace et peuvent ainsi éviter les camps. A Croix des Bouquets, par exemple, il n’y avait aucun camp d’hébergement durant la première semaine après le 12 janvier. Un voisin qui n’avait que l’espace de sa maison habitait avec son voisin le plus proche, dans la fraternité. Comme conséquence, les victimes de Croix des Bouquets étaient oubliées. Par stratégie de survie, les camps d’hébergements se sont multipliés, mais parfois sans être réellement habités.

Lire la suite...

20 février 2009

Haïti : Ecole Saint Aphonse, bidonville de Cité Soleil - Rapport 2ème trimestre 2008/2009

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Situation générale en Haïti
Bidonville de Cité Soleil en Haïti après le cyclone Hanna La situation d’Haïti est dominée par les conséquences des cyclones Fay, Gustav, Hanna et Ike qui ont frappé l’été dernier (16 août à 7 septembre 2008). Le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle avait reporté au 6 octobre la rentrée des classes prévue initialement pour le 2 septembre.
Les provinces les plus touchées par les intempéries se trouvent encore dans une situation très précaire.
A Belle-Anse, dans le département du Sud-Est, une soixantaine d’enfants déjà sont morts de faim alors qu'aux Gonaïves, la population est sérieusement contaminée par des maladies dues aux inondations.

Et plus grave encore, à Port-au-Prince, le nombre des enfants des rues se multiplie chaque jour. Les parents de ces enfants viennent essentiellement de province et sont incapables de prendre soin de leurs enfants. S’ils ne dorment pas dans les rues, ils se fixent à Cité Soleil ou dans d’autres bidonvilles près du centre ville de Port-au-Prince.

Lire la suite...

7 septembre 2008

SOS Urgence Cyclones en Haïti

Participer à l'aide d'urgence pour Haïti

Dégâts causés par le cyclone Hanna, école St Alphonse ,bidonville de Cité Soleil en HaïtiLe pays sombre vraiment dans une misère incroyable, avec le coût de la vie impossible et les méfaits de ces trop nombreux cyclones…

Nombreuses maisons détruites, nombreux dégâts matériels, perte de bétail, champs dévastés...

Des sinistrés de Gonaïves restent sans manger depuis 5 jours...
Des milliers de familles sont sinistrées...
De gros dégâts dans l'école St Alphonse, le toit de la cantine s’est effondré...
De nombreux parents et enseignants de St Alphonse et de La Plaine ont tout perdu...

Officiellement reportée au 8 octobre, la rentrée scolaire reste vraiment incertaine pour nous...

Nous lançons un appel au secours, aidez-nous !

Denis PUTHIOT
Coordinateur SOS Enfants
Port-au-Prince, 7 septembre 2008

7 février 2008

Haïti : Ecole Saint Aphonse, bidonville de Cité Soleil - Rapport 2ème trimestre 2007/2008

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Situation générale en Haïti
Sortie des classes à l'école St Alphonse, Cité Soleil en Haïti Après les années de chaos de 2004-2006, Haïti connaît à présent une stabilité à encourager. Mais l’inflation bat son plein dans le pays. Le prix de tous les produits a considérablement augmenté ces derniers mois. Une situation qui remet en question le gouvernement Préval/Alexis. Celui-ci risque de tomber dans un avenir plus ou moins proche…
A Cité Soleil, le tableau n’est pas différent. La misère ronge la population. Le gouvernement souhaite mettre en place des cantines populaires pour réduire la faim qui étreint la majorité de la population.

Lire la suite...

18 juin 2007

Haïti : Ecole Saint Aphonse, bidonville de Cité Soleil - Rapport 3ème trimestre 2006/2007

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

L'extrême pauvreté des familles en Haïti
Situation générale en Haïti
Avec la venue au pouvoir de René Garcia Préval et Jacques Edouard Alexis, le peuple haïtien espéraient que leurs problèmes allaient se résoudre. C’est pourquoi ils ont voté LESPWA (l’espoir) ! Mais les choses ne peuvent pas s’améliorer du jour au lendemain. L’inflation continue, la population souffre de faim chronique, le chômage atteint son niveau le plus haut. Bref, la soif de la population reste entière. Il faut toutefois reconnaître une nette amélioration du point de vue de la sécurité. Le gouvernement actuel essaie de déstabiliser le fonctionnement des bandes armées. Les bandits opèrent à présent dans des points fixes bien connus de tous. Le centre ville de Port-au-Prince n’est plus une zone à risque. L’intensité du phénomène du kidnapping (au premier rang mondial ces derniers temps) diminue dans le pays, mais il ne disparaît pas totalement.

Lire la suite...

17 septembre 2005

Haïti : Ecole Saint Aphonse, bidonville de Cité Soleil - Rapport 1er trimestre 2006/2005

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Rentrée scolaire et situation générale
Il est permis de se poser cette question : Comment tout un peuple, écrasé par une misère inqualifiable depuis de si nombreuses années, peut-il encore survivre et garder l'espoir d'un avenir meilleur?

Centre Médico-Educatif de Fourgy, Haïti Et pourtant des femmes et des hommes continuent de lutter et essaient de construire, pour que leurs enfants puissent un jour vivre dans ce petit pays qui portait, voilà quelques décennies, le joli nom de Perle des Caraïbes !
Avec vous, SOS Enfants s'attache à rester présent aux côtés de celles et ceux qui, refusant le fatalisme de la misère, s'évertuent à mettre sur pieds des projets réalistes de développement durable.

Lire la suite...

5 mai 2005

Haïti : Ecole Saint Aphonse, bidonville de Cité Soleil - Rapport 3ème trimestre 2004/2005

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Fonctionnement de l'école
Malgré tous les problèmes que rencontre Haïti, l'école reste la mieux organisée du quartier et cela grâce à la générosité des Parrains et des Marraines.
Bidonville de Cité Soleil en Haïti Depuis le début de cette année, l’école St-Alphonse fonctionne dans des conditions extrêmement fragiles, le pays est au bord de la guerre civile. La violence a envahi le quotidien des Haïtiens et cette situation est d’autant plus catastrophique dans un bidonville tel que la Cité Soleil. Celui-ci est devenu le refuge des bandits et les luttes armées pour le pouvoir ont fait de la capitale, Port au Prince, un enfer.

Lire la suite...

15 janvier 2005

Haïti : Ecole Saint Aphonse, bidonville de Cité Soleil - Rapport 2ème trimestre 2004/2005

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

La vie à Cité Soleil
La situation dans Cité Soleil devient de plus en plus difficile. Il ne se passe pas un jour sans désordre en ville. Hier, le feu dans un marché, des tirs nourris en bas de la ville ont causé, comme toujours, la débandade générale.
Bidonville de Cité Soleil, Haïti Les rues se vident, les gens ont peur de se déplacer et, quand ils y sont malgré tout obligés, ils le font avec appréhension, le plus rapidement possible.
Chaque jour connaît son lot de morts et de blessés. Le jour de la visite de Colin Powel, je suis rentré en bus sous un feu nourri en passant à Martissant, quartier chaud de Carrefour à la sortie de Port-au-Prince, sur la route de Jacmel. Tout le monde était couché dans le bus sans oser lever la tête, attendant que le bus s'éloigne de la zone dangereuse...

Lire la suite...

10 juin 2003

Parrainage scolaire en Haïti

Soutenez notre action en vous associant à ce parrainage d'enfants en Haïti.

Parrainage scolaire en Haïti

A Port au Prince, Cité Soleil est l'un des bidonvilles les plus misérables d'Haïti. Trop pauvres pour habiter ailleurs, trois cent mille personnes environ y vivent d’expédients, dans des conditions d’insalubrité et de violence extrêmes. Leurs maisons faites de tôles et de carton offrent des abris peu sûrs et sont régulièrement balayées par les inondations et les tempêtes qui se succèdent dans cette région. C'est dans ce cadre d'une rare pauvreté que Denis Puthiot a créé en 1982, avec l'aide de l'association SOS Enfants, une école gratuite ouverte à tous les enfants du bidonville, l'école St Alphonse.

Aller à l'école est pour les enfants de la Cité Soleil une chance inestimable et représente l’unique espoir d’un avenir meilleur. Et cet avenir passe, entre autres, par la maîtrise du français, langue officielle en Haïti, que les instituteurs de l’école Saint Alphonse enseignent à tous ces jeunes dont le créole est la langue maternelle.

Lire la suite...