Mot-clé - Faim

Fil des billets

1 octobre 2019

Haïti : Le groupe scolaire Saint-Alphonse se distingue dans un environnement chaotique

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant haïtien

A l’occasion de la rentrée scolaire, nous nous réjouissions de partager avec vous notre joie d’avoir reçu les excellents résultats obtenus par nos élèves aux examens officiels du collège et du lycée.

Mais en cette date de début octobre . la rentrée n’a toujours pas eu lieu et c’est difficile aujourd’hui de pronostiquer une date.
Le pays se déchire, les manifestations se succèdent, l’inflation ne fait que croitre.
Manifestation de la misère dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

27 juin 2019

Haïti aujourd’hui : la course vers l’abime

se renseigner sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Tout vire au rouge en Haïti. L’évidence saute aux yeux de tous mais on dirait que tout le monde l’accepte.

Les actes d’assassinat n’étonnent plus. On en compte tellement chaque jour ! Les policiers sont les premières cibles. Cependant, personne n’est exempt. Les gangs font la loi partout. Ils n’ont rien à craindre. Ils sont conscients qu’ils sont de fait le vrai pouvoir. Ils peuvent agir parfois pour leur compte ou pour quiconque les mandate.

Le constat est terrible. Fin avril, le dollar américain se changeait contre 85 gourdes haïtiennes ; fin mai, il est passé à 93 gourdes. Le taux d’inflation est à plus de 17,5% !

Devant plusieurs entreprises et maisons de résidence il est écrit : à vendre. Ce que l’on appelle traditionnellement le panier de la ménagère peine à se remplir. Pauvreté et misère se généralisent.
Famille vivant dans la misère dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

27 mars 2019

Haïti s’enfonce dans la misère …

se renseigner sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Le mois dernier, nous vous disions que la situation se dégradait dans tout le pays. Aujourd’hui, nous sommes proches du chaos.

Nous le ressentons fortement au sein de toutes les écoles du groupe scolaire St Alphonse, que ce soit dans le bidonville de Cité Soleil, dans le quartier Fourgy ou à l’école Le Sel où nous scolarisons des enfants placés en domesticité.
Depuis le 7 février, de violentes émeutes secouent à nouveau le pays, suite à une importante augmentation du prix des denrées alimentaires de base. La population réclame à cor et à cri de quoi manger, l’économie est paralysée, les écoles fermées…

L’histoire de Madeleine n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, triste reflet de la dramatique réalité dans laquelle évoluent aujourd’hui les familles.
La misère s'intensifie dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

18 janvier 2019

Haïti, une situation économique et sociale qui ne cesse de se dégrader.

Comment aider les enfants d'Haïti

Au niveau du pays, la situation ne cese de se dégrader. Mais à Saint-Alphonse, tout est mis en œuvre pour renforcer le soutien à nos élèves. Nous voulons croire et mettre en pratique la célèbre citation de Nelson Mandela : L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde.
Peut-on aspirer à des jours meilleurs dans ce pauvre pays qu’est Haïti ?
Beaucoup sont pessimistes. Il faut les comprendre. Car l’évidence est une descente dans l’abîme, année après année. Les indicateurs macroéconomiques montrent bien cette triste réalité.
D’autres veulent se montrer optimistes, ils disent avoir appris ce proverbe dès leur enfance:« Toutan tet poko koupe, espere met chapo ». Tant que la tête n’est pas coupée, on peut espérer mettre un chapeau. Dit autrement, il y a toujours de l’espoir pour ceux qui luttent.
C’est avec ces derniers que nous travaillons pour continuer de transmettre l’espoir d’un avenir meilleur.
Elèves en classe au collège St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

18 juin 2007

Haïti : Ecole Saint Aphonse, bidonville de Cité Soleil - Rapport 3ème trimestre 2006/2007

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

L'extrême pauvreté des familles en Haïti
Situation générale en Haïti
Avec la venue au pouvoir de René Garcia Préval et Jacques Edouard Alexis, le peuple haïtien espéraient que leurs problèmes allaient se résoudre. C’est pourquoi ils ont voté LESPWA (l’espoir) ! Mais les choses ne peuvent pas s’améliorer du jour au lendemain. L’inflation continue, la population souffre de faim chronique, le chômage atteint son niveau le plus haut. Bref, la soif de la population reste entière. Il faut toutefois reconnaître une nette amélioration du point de vue de la sécurité. Le gouvernement actuel essaie de déstabiliser le fonctionnement des bandes armées. Les bandits opèrent à présent dans des points fixes bien connus de tous. Le centre ville de Port-au-Prince n’est plus une zone à risque. L’intensité du phénomène du kidnapping (au premier rang mondial ces derniers temps) diminue dans le pays, mais il ne disparaît pas totalement.

Lire la suite...