Nouvelles des orphelins de Cotonou

en savoir plus sur les orphelins d'Afrique

Photo d'une jeune orpheline parrainée au Bénin Le partenariat entrepris avec SOS Enfants a permis à la SMDS d’intensifier son action auprès des enfants vulnérables. C’est ainsi que, à la rentrée des classes 2009-2010, la SMDS a scolarisé 337 orphelins et enfants vulnérables, auxquels s’ajoutent les 88 apprentis et enfants au foyer, ce qui porte à 425 le nombre d’enfants à présent pris en charge par l’association.
Au terme du 1er trimestre de l’année scolaire 2009-2010, voici les activités qui ont meublé l’accompagnement des enfants en général et le partenariat SOS Enfants / SMDS en particulier.
Achat et remise de fournitures scolaires
La remise des fournitures scolaires aux enfants scolarisés a été effectuée le Samedi 03 Octobre 2009 au siège de la SMDS puis en milieu rural à Hounviguè en présence de quelques tuteurs des enfants suivis. Après avoir reçu leurs fournitures, les enfants sont repartis tout joyeux.
Suivi des enfants
Chaque enfant suivi par la SMDS a reçu la visite régulière d’un animateur, soit à l’école, soit à la maison. Ainsi, ces visites ont permis de déceler :
  • 32 cas de maladies ayant conduit à l’hospitalisation de 14 enfants ;
  • 3 cas de violences sur enfants ayant conduit au changement de famille d’accueil ;
  • 6 cas de fugue ayant conduit à des suivis plus rapprochés et assistance de psychologue;
  • 27 cas de remise à niveau scolaire, 4 animateurs jouant le rôle de répétiteur auprès des enfants pour un meilleur suivi des cours en classe ;
  • 13 cas d’exploitation économique d’enfants ayant abouti à la sensibilisation des patrons d’ateliers d’apprentissage sur les droits de l’enfant.
Bilan des résultats du premier trimestre
Au 1er trimestre, l’effectif est de 229 écoliers au Primaire (du Cours d’Initiation CI au Cours Moyen 2ème année CM2) pour 108 élèves au Secondaire (de la 6ème à la Terminale).

La collecte des résultats scolaires nous permet de présenter le bilan qui suit :
  • Au cours primaire : 196 enfants ont obtenu leur moyenne soit un taux de 85,58% ;
  • Au cours secondaire : les moyennes se calculent par semestre. Cependant, les informations recueillies auprès des Censeurs et Surveillants Généraux des Collèges où sont inscrits les enfants révèlent que les devoirs de fin de trimestre sont prometteurs pour bon nombres d’entre eux, sauf pour quelques uns qui ont des difficultés dans les matières scientifiques, en l’occurrence les mathématiques.
Tous les enfants ont promis donner le meilleur d’eux-mêmes pour faire honneur à leurs parrains et marraines ainsi qu’à la SMDS et SOS Enfants.
Régularisation de la situation des enfants à l’Etat civil
Au cours de ce trimestre, des activités de plaidoyer et de sensibilisation ont été menées par la SMDS sur le problème crucial de l’enregistrement des naissances et l’établissement des actes de naissance et de jugements supplétifs aux enfants. Ainsi, ont peut noter :
  • Organisation de deux ateliers d’information et de sensibilisation à l’intention des acteurs de protection de l’enfance sur les dispositions du Code des Personnes et de la Famille par rapport à l’état civil ;
  • Action de plaidoyer avec Angélique KIDJO sur l’établissement des actes de naissance aux enfants et sur la révision du délai de 10 jours pour la déclaration de naissance des enfants compte tenu des réalités socioculturelles du Bénin.
Difficultés
Signalons principalement que :
  • Faute de moyens suffisants et bien qu’ils aient reçu les fournitures nécessaires, un certain nombre d’enfants ne disposent pas encore de tous les manuels et cahiers d’activités répondant aux exigences du nouveau programme d’études, surtout au cours primaire ;
  • L’effectif des enfants ayant beaucoup augmenté, le problème des petits déjeuners demeure posé pour un bon nombre d’enfants parmi les nouveaux pour lesquels une solution réaliste et satisfaisante n’a pas encore pu être trouvée ;
  • Le problème des actes de naissance ou de jugement supplétif demeure et constitue une préoccupation majeure pour la SMDS, surtout pour les enfants en classe d’examen.
Conclusion
Dans l’ensemble, le bilan de ce trimestre est satisfaisant, même s’il reste encore beaucoup à faire.
La Direction Exécutive de la SMDS remercie très sincèrement SOS Enfants et tous les parrains et marraines pour leur soutien et leur engagement à accompagner les enfants du Bénin sur le chemin de leur avenir.
Vive le partenariat SOS Enfants / SMDS
et Merci à tous pour votre aide !

AKPO S. Fidèle
Directeur exécutif de la SMDS
Janvier 2010

Si vous voulez nous aider, vous pouvez parrainer un orphelin en Afrique.

Commentaires

1. Le 1 mai 2010, 18:01 par anne

pour ma part je parraine un enfant de 8 ans Jérôme , orphelin du sida, vous pouvez parrainer un enfant, beaucoup attendent une marraine ou un parrain, ou offrir de quoi manger, s'habiller, etc.....pour les aider ; c'est très sérieux, et une grande chance pour ses enfants , qui mendient pour se nourrir ,de vous avoir à leur coté; le SMDS est une association au bénin qui travail avec SOS enfants des plus compétente et sérieuse pour aider ses enfants ;

nous recevons le dossier de l'enfant complet, son suivie scolaire, sa famille, sa situation , sa santé, une belle photo et des documents sur la prise en charge des enfants, les actions déjà effectuées, futur, etc.......et tout les 4 mois des nouvelles de tous les enfants et de votre filleul ; peut d'associations prennent en compte les enfants victime du sida;

Anne marraine de Jérôme 8 ans